3 tagged articles Tom Cruise

╰ Chapitre 1 - Start. ╮ 08/10/2017


 
Il sursauta quand les lumières s'éteignirent brusquement.
Même la veilleuse qui diffusait une lumière inquiétante n'illuminait plus. Il y avait dans cela quelque chose de terrifiant. L'homme retint son souffle, tournant la tête en tous sens. Il se surprit à regretter la lumière rouge et tremblotante de l'ampoule.
Son regard fut happé par une lumière blanche au loin. Elle s'éteignit subitement, avant de réapparaître plus vive.
Il cligna des yeux. Non...Elle s'était rapprochée.
Une peur sourde s'empara de lui et il recula contre le mur du fond, dans l'obscurité.
La lumière s'approchait toujours plus dans des flashs de lumières.
Puis ce fut son tour.
Sa cellule s'illumina, et il ferma les yeux, éblouit.
Une voix puissante surgit, et il se figea, en ouvrant lentement les paupières pour s'habituer à la clarté.
Une espèce d'écran géant était affiché contre la paroi face à lui.
 
Un film de mauvais goût.


Ces mots lui traversèrent l'esprit avant de disparaître aussi vite qu'ils lui étaient venus.
 
- Owen.


Comme un réflexe, il leva les yeux. Il s'était reconnu.
 
- Bienvenue dans le Memories Master.
- Le Memories Master ? Répéta-t-il, la voix horriblement rauque.
 
Il soupira. La vidéo ne lui répondrait pas, il le savait.
 
- Les règles sont simples. Gagner les épreuves, retrouver ses souvenirs. Perdre, et mourir. Accessoirement, mettre fin à ce jeu en découvrant qui se cache derrière le Maître. Peut-être réussirez vous à vous échapper ?


Owen ne comprenait rien à la situation. Il devait simplement fuir. Fuir tout cela.
 
Peut-être était-ce simplement un cauchemar ?


Un cauchemar beaucoup trop réaliste pour en être un.
 
- A chaque début, suivez les consignes. A chaque fin, regagnez votre cellule.


La vidéo marqua une pause, durant lesquelles Owen prit le temps de détailler ce qu'il voyait. Il discernait peut-être une pièce sombre, avec une chaise de bureau...Quelqu'un était assit dessus, mais la pénombre empêchait d'identifier le visage de l'inconnu.
 
- Touchez votre cou.


Le prisonnier s'exécuta, palpant sa peau méticuleusement.
Ses doigts rencontrèrent une proéminence douloureuse et palpitante.
 
- Qu'est-ce que...


Il n'était pas excellent en SVT, mais il lui semblait que le corps humain ne devait pas avoir quelque chose de semblable de façon naturelle.
 
- Nous t'avons incorporé une puce électronique de haute technologie dans le cou. Les broches extérieures sont reliées à tes connexions nerveuses, et, si je décide de l'activer, elles enverront un courant électrique qui te paralysera. Tu mourras quelques minutes plus tard, dans d'atroces souffrances.


Malgré le passage au tutoiement, Owen resta stupéfait. Il avait découvert qu'il possédait une connaissance remarquables des technologies. Il ne savait pas d'où il la tenait, mais il l'avait. Aussi décida-t-il de la mettre à profit.
Il comprit donc que les broches dont faisait allusion le Maître étaient ces sortes de "pattes", qui entouraient ladite puce.
 
- N'essaye pas de la retirer. Tu auras aussitôt une hémorragie, et personne ne fera rien pour te sauver.


Owen plissa les yeux, cligna des paupières, se concentrant sur la vidéo. Elle devenait moins floue, comme si l'on faisait la mise au point de l'objectif.
Il frémit quand la silhouette encapuchonnée se pencha en avant. Il n'arrivait toujours pas à voir son visage.
 
- J'espère m'amuser. Je serais aux premières loges pour voir l'efficacité de mes épreuves, dit-elle, en souriant probablement. Fais ton jeu, Owen. Fais ton histoire, ton destin et ta chance. Alea iacta est.


La vidéo se coupa, pour réapparaître...Dans une autre cellule ?
Owen se glissa au sol. Le Maître avait utilisé des pronoms plus personnels lors de sa dernière tirade. L'avait-il fait pour être plus proche de lui ? Pour devenir son pire cauchemar, pour qu'il rêve de lui ? Ou pour lui faire sentir que la mort était plus proche que jamais, et qu'elle le guettait ?
 
₪ ₪ ₪
 

Tags : Tom Cruise - Chapitre 1 - Memories Master

╰ Chapitre 2 - Play. ╮ 11/10/2017




Une sonnerie stridente le tira en sursaut de son sommeil. Owen s'était pourtant juré de ne pas fermer l'½il. Il avait réussi à veiller plusieurs heures, mais sa fatigue l'avait emporté malgré toute sa volonté.
La veilleuse rouge clignotait frénétiquement face à lui.
Bizarrement, la vision de l'ampoule lui paraissait différente. Elle lui semblait plus...Proche.
Il fronça les sourcils, l'alerte résonnant dans sa cellule l'empêchant de réfléchir correctement. De plus, une douleur lancinante irradiait son corps, prenant pour départ un endroit précis dans son cou.
Il se redressa en position assise contre le mur, haletant.
Une silhouette se profila devant la lumière de l'ampoule. Il l'observa silencieusement, jusqu'à ce qu'elle s'avance vers lui.
Owen se mit à paniquer, cherchant à fuir cette personne inconnue.
Il se sentait mou, vidé de toute énergie. Il regarda à nouveau le nouvel arrivant. C'était un homme, lui semblait-il.


- Queschhquch..., grommela-t-il, à bout de force.
- Laisse toi faire.


L'inconnu glissa un bras sous les aisselles d'Owen, et le souleva sur les pieds, avant de le tirer hors de sa cellule. Il le laissa tomber au sol sans ménagement, puis s'assit sur ses genoux, avant de poser fébrilement les doigts sur sa puce. Il resta silencieux, avant de retirer sa main et de soupirer.


- La puce s'est calmée. Tu as mal...Owen ? Interrogea-il en tirant sur sa veste, lisant son prénom sur un morceau de tissu cousu sur le devant du manteau.


- Non, grogna le concerné en se dégageant, méfiant.
- Pourquoi n'as-tu pas suivi ce que disait l'enregistrement ? Tu tiens à mourir ?
- Je me suis endormi...J'ai pas entendu, expliqua Owen en se passant une main sur le visage.


L'homme qui venait probablement de lui sauver la vie soupira, puis se releva.


- Ethan, se présenta-t-il en tendant sa main vers Owen.


Il la saisit, s'en aidant pour se relever. Il se sentait nettement mieux.
Debout aux côtés de son sauveur, Owen l'observa. Il le dépassait de plusieurs centimètres. Il avait des yeux bruns légèrement dorés, et des cheveux châtains en batailles. Les traits doux, marqués et virils, mais une mâchoire carrée. Owen devina une musculature importante sous ses vêtements militaires.
Ethan le surprit pendant son analyse.


- Oui ? Sourit-il.
- Je ressemble à quoi ? Questionna le jeune homme, légèrement hésitant.


Owen avait eu un long frisson de froid dans tout le corps, quand il formula sa question à voix haute. Le Maître lui avait même volé le souvenir de son apparence. Ethan pouvait lui raconter n'importe quoi -qu'il était roux, par exemple-, et il le croirait.


- Tu es brun, avec des cheveux courts, commença son coéquipier. Tu as les yeux...Verts, et tu es plutôt costaud. Tu es plus petit que moi.


Ça, il l'avait vu. Cependant, il ressentit un léger apaisement. Il se représentait à peu près, et il ne sut pas l'expliquer, cela le rassurait. Une autre question lui tarauda l'esprit. Quelles étaient ses origines ? Quelles langues parlaient-ils ?
Il savait qu'Ethan et lui avaient la même.


- Quelle langue parlons-nous ? Enchaîna-t-il.
- Anglais. Enfin je suppose. Ça sonne tout comme.
- Tu te souviens de la sonorité d'une langue ?


Ethan haussa les épaules en se mettant en marche, longeant le couloir vers la droite. Owen le suivit sans le lâcher du regard.


- Je sais que l'anglais possède une jolie sonorité. Et je trouve notre façon de nous exprimer jolie. Alors j'en déduis que c'est de l'anglais.
- Tu peux te tromper.


Ethan acquiesça.


- Ouais. Mais je préfère me définir quelque chose de précis que de rester dans le flou.


Il tourna légèrement le visage vers son interlocuteur.


- Pas toi ?
- Si, souffla Owen, au bout d'un moment.


Le reste du chemin qu'ils effectuèrent se passa dans un silence, seulement perturbé par le son de leurs pas. Leurs grosses chaussures en cuir martelaient le sol bruyamment.
Finalement, ils arrivèrent dans une grande salle illuminée de toutes parts. Owen resta stupéfait. Une trentaine d'hommes se tenaient debout ou assit, contre les murs de briques. Certains échangeaient à voix basse, d'autres restaient seuls et murés dans le silence.
C'est à ce moment précis qu'Owen évalua la gravité de leur situation.
ils étaient tous prisonniers, attendant une aide extérieure qui ne viendra pas.
Y avait-il seulement un extérieur ?


₪ ₪ ₪

Tags : Memories Master - Chapitre 2 - Tom Cruise

╰ Chapitre 3 - Beginning. ╮ 11/10/2017




Quand Owen et Ethan pénétrèrent dans la pièce, plusieurs regards qui se voulaient discrets convergèrent vers eux. Nullement impressionné, Ethan se mit à compter les hommes présents à voix haute. Si ce que le Maître avait dit était juste, ils devaient être 33.
Ils le regardèrent faire, silencieusement, puis l'un d'eux, agacé, décroisa les bras et s'écarta du mur.
 
- Qu'est ce que tu fous ? S'insurgea-t-il.
 
Owen le comprit sans peine, ce qui ne fut pas le cas de son nouvel ami.
Ça le frappa comme une évidence, il réalisa qu'ils ne s'exprimaient pas dans la même langue.
Leur interlocuteur avança vers Ethan, frustré de son absence de réponse. Owen eut tout juste le temps de lui saisir le bras avant que celui-ci n'empoigne l'anglais. L'homme tourna ses prunelles furieuses vers lui.
 
- Il ne te comprends pas...Il ne parle pas ta langue.
- Alors pourquoi tu parles et comprends la mienne, dans ce cas ?
- Je ne sais pas. Je n'ai plus de souvenirs.
- Sans blague ! Comme nous tous ici, ironisa le garçon, pas très âgé, une vingtaine d'années tout au plus.
 
Le brun leva les yeux au ciel, en soupirant. Puis il regarda le rectangle de tissu cousu sur sa veste. Nicolas sembla être le prénom du garçon, comme elle l'indiquait.
 
- Qui me comprends ? Lança Ethan à la cantonade.
 
Plusieurs hommes, une majorité, levèrent la main. Ethan leur demanda de se placer dans un coin, pour former un groupe anglophone.
Puis il interrogea les autres, sans grand succès. Il fit ensuite signe d'approcher à Owen, qui laissa Nicolas seul, et le pria de parler dans l'autre langue.
Quelques uns regardèrent le nouvel arrivant, peu convaincus. Certains avaient compris, mais pas tous.
Soudain, l'un d'eux s'adressa à Ethan dans un anglais parfait. Interloqué, le concerné l'écouta attentivement. Owen suivit le dialogue, concentré.
Luca, comme il s'était présenté, expliquait qu'il avait l'étrange capacité de s'exprimer en plusieurs langues, comme il le prouva par la suite.
Il fut aussitôt nommé "Pion Traducteur".
Owen s'interrogea sur la provenance du mot "Pion". Ethan, patient, lui expliqua brièvement que le Maître les avait nommés ainsi.
Finalement, après une légère pagaille, plusieurs groupes étaient formés, répartissant ainsi les hommes par langues.
Tous semblaient suivre les ordres d'Ethan, même s'il ne faisait pas partit des plus âgés.
Owen se joignit au groupe d'anglais. Luca se tenait près de son ami, mal à l'aise d'être le centre d'attention du groupe. Ethan ouvrit la bouche, et tous les murmures se turent. Les regards étaient tous posés sur lui. Sans se défaire, il résuma leur situation, puis laissa Luca traduire dans une multitude de langues pour les autres. Quand il termina, son acolyte récupéra la parole.
 
- Après nous êtres retrouvés ici, nous n'avons pas eu de nouvelles du Maître. Sauf si des éléments dans la vidéo qui nous a été passée pour nous ordonner de nous retrouver ici différaient les uns des autres, nous n'avons rien.


Il dévisagea chacun de ses interlocuteurs sérieusement.
Certains échangèrent un regard entre eux, d'autres fixaient leurs pieds.
 
- Il faut dire si vous avez une information que je n'ai pas dite. Ça peut être important.


Owen ne prit pas la peine de réfléchir. Il s'était endormi et n'avait rien entendu lors du discours de la vidéo.
Il se contenta d'observer ses voisins, attendant une intervention qui ne vint pas.
 
***
 
Au bout d'une attente interminable, un écran géant apparu sur un pan d'un mur vierge. Les individus qui en étaient proche reculèrent comme s'ils allaient être aspirés.
 
- Vous êtes tous encore présent.


Ce n'était pas une question, puisqu'ils y avaient été obligés.
 
- Bien. La première Épreuve va commencer. Écoutez attentivement, c'est la seule fois où vous entendrez ses règles.


Tous les yeux étaient braqués sur l'écran.
 
- L'épreuve se nomme "Palais des Glaces". Vous en connaissez sûrement le principe. Le but est de sortir le plus rapidement du labyrinthe. Les 5 derniers mourront. Ceux qui sortiront regagneront un souvenir.


Un frémissement général parmi les anglophones passa.
 
- La violence est interdite. Une fois la porte passée, vous ne pouvez pas revenir dans le labyrinthe. Les plus rapides, les plus chanceux et les plus méthodiques pourraient être avantagés...Aucun objet ne pourra être utilise. Vous ne pouvez pas suivre votre prédécesseur. Les vitres bloqueront aussitôt votre progression. Good luck.
 
Après ces derniers mots, la vidéo passa dans une autre langue.
Quand elle disparut enfin, le mur se désagrégea, comme s'il n'était fait que de papier.
 
₪ ₪ ₪

-.Chapitre 4.-

Tags : Tom Cruise - Memories Master - Chapitre 3